DÉVIANCES ANTIQUES. LA CITÉ À L’ÉPREUVE DE LA TRANSGRESSION

Journée d’étude

« Déviances antiques : la cité à l’épreuve de la transgression » 

Magnasco, Scène de Bacchanales, 1710-1720. © hermitagemuseum.or

INFORMATIONS PRATIQUES :
Lundi 19 octobre 2020
École Normale Supérieure de Lyon. Site Buisson – Salle D8.004
19 allée de Fontenay, 69007 Lyon
ORGANISATEURS :
Claire Pérez (claire.perez@univ-lyon3.fr)
Pierre Balmond (pierre.balmond@u-pec.fr)
CONTACT:
Laboratoire Junior TAntALE (tantalens@gmail.com)

Dans le cadre des mesures sanitaires dues à l’épidémie de Covid-19, la distanciation sociale sera assurée dans l’espace accueillant la manifestation, et le port du masque est obligatoire.

PROGRAMME:

8h30/9h – Accueil des participants

SESSION 1: Stigmatisation et maintien de l’ordre social et politique.
9h – Linda ROCCHI (Université d’Édimbourg) en vidéoconférence « Ἀτιμία as exclusion: honour and marginalisation in the Greek πόλις »
9h40 – Virginie HOLLARD (Université Lumière Lyon 2) « Les Gracques : naissance d’un mouvement politique transgressif ? »

10h20 – Pause

SESSION 2: Comportements-limites et déplacement de la norme.
10h40 – Heiko WESTPHAL (Université de Fribourg) « Transgressive behaviour and the exemplary discourse at Rome »
11h20 – Héctor GONZÀLEZ PALACIOS (Université de Malaga / EHESS Paris) « Les saintes travesties dans le christianisme primitif et proto-byzantin »

12h – Pause déjeuner

SESSION 3: Les institutions de la cité et la gestion de la transgression.
14h – Manfred LESGOURGUES (Collège de France) « La transgression à l’épreuve des dieux. Les oracles comme outil de gestion de la déviance au service des cités grecques »
14h40 – Étienne HELMER (Université de Porto-Rico) « La transgression structurante et ses lieux dans la cité juste de Platon »

15h20 – Pause

SESSION 4: Représentation des voix discordantes.
15h40 – Sophia HÄBERLE (Université Humboldt de Berlin) en vidéoconférence « The dogs, the dead, the witches: How Horace writes the grotesque body of civil war Rome »
16h20 – Louis AUTIN (Université Paris-Sorbonne) « Des voix transgressives : Tacite et l’événement de parole ranciérien »

17h – Clôture de la journée d’étude


1 réflexion sur « DÉVIANCES ANTIQUES. LA CITÉ À L’ÉPREUVE DE LA TRANSGRESSION »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.