Appel à communication pour la séance de séminaire de Juillet

Le laboratoire junior TAntALE (Transgression dans l’Antiquité: Approche des Limites et des Ecarts), rattaché à l’ENS de Lyon, organise une nouvelle séance de son séminaire la première quinzaine de juin 2020 et souhaite ouvrir la possibilité à tous les membres d’HiSoMA et de la MOM de proposer une intervention. Vous pouvez participer à l’appel à communication en faisant parvenir vos proposition avant le 15 mars à l’adresse tantalens@gmail.com.

Nous souhaitons centrer cette séance sur le monde romain, en histoire ou en littérature. Nos séances sont en général animées par deux ou trois intervenants : vous pouvez donc nous proposer une intervention ou envoyer une intervention en binôme déjà constitué, pour aborder une problématique sous deux lumières et points de vue différents.


Vous trouverez ci-dessous et à titre indicatif le descriptif des séances de séminaire qui ont déjà eu lieu.

La première séance (6 avril 2019), avec une fonction introductive, a rassemblé des doctorants ou jeunes docteurs chargés d’un projet de recherches, tels des laboratoires juniors ou des séminaires, qui ont parlé de leur parcours pour définir les problématiques à lesquelles les jeunes chercheurs doivent faire face lors de leurs projets de recherche.
La deuxième séance (18 juin 2019) nous a permis de sortir du cadre de la seule Antiquité, ayant accueilli les présentations d’Halima Benchikh-Lehocine sur les figures féminines transgressives dans les Dionysiaques de Nonnos de Panopolis et de Maurizio Busca sur la réception du mythe de Méléagre dans le théâtre français des XVIe et XVIIe siècles.
La troisième séance (21 octobre 2019) était consacrée à la transgression dans les premiers siècles de la Chrétienté, avec les interventions de Lucie Desbrosses sur Sidoine Apollinaire, de Florence Brest sur la Vie de Saint Hilaire et de Bernard Meunier sur les ermites des déserts syriaque et égyptien.
La cinquième séance (6 décembre 2019) a accueilli David Pritchard, dont l’intervention portait sur les liens entre sport et démocratie dans l’Athènes classique.
La prochaine séance aura lieu en mars avec une intervention d’Anne-Sophie Noel, qui nous parlera d’une (re-)lecture moderne, transgressive (et féministe) de Clytemnestre dans l’Agamemnon d’Eschyle et sera suivie par une table ronde pour commenter le texte dans sa version originale.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.